Une sensation étrange pour Nolan Arenado d’affronter ses anciens coéquipiers

Au cours de la plus récente fin de semaine, les Cardinals de Saint-Louis recevaient les Rockies du Colorado pour se disputer les honneurs d’une série de trois rencontres. Un duel assez inégal à première vue et même sans enjeu particulier en ce début du mois de mai. Pourquoi donc cette série de rencontres attirait l’attention des amateurs de baseball de la planète entière? Parce que l’enfant prodige Nolan Arenado affrontait pour la première fois son ancienne formation depuis l’échange blockbuster qui a fait tant couler d’encre cet entre-saison.

Si ça vous a fait bizarre de voir le joueur de troisième but jouer contre les Rockies, dites-vous que vous n’êtes pas les seuls : même le principal intéressé de ce texte a trouvé ça étrange, c’est pour dire!

Publicité

Ce qui lui faisait particulièrement bizarre, est le fait que la plupart de ses nouveaux adversaires sont des joueurs avec lesquels il a grandi, si on peut dire ainsi, des joueurs qui sont arrivés dans la grande ligue en même temps que lui, pratiquement. Des joueurs avec lesquels il a vécu des moments charnières de sa vie.

Un balayage de la part des Cards

Donc oui, Saint-Louis a fini par remporter les trois duels de la fin de semaine par des pointages de 5-0, 9-8 et enfin, 2-0. Au cours de cette période, Arenado a frappé un circuit en plus de récolter deux doubles. Il est certain que les exploits de leur ancien joueur manquent cruellement à l’équipe des montagnes, car en 34 parties depuis le début de la saison, c’était la cinquième fois que le Colorado se faisait blanchir au pointage, soit le pire fait d’armes de la Ligue nationale. Charlie Blackmon est le premier à vous le confirmer, c’est difficile cette saison pour sa formation! On peut le comprendre.

216 049,38 $

Pourquoi ce chiffre? Parce qu’il s’agit du montant que les Rockies du Colorado ont déboursé pour jouer contre Nolan Arenado vendredi soir dernier, rien de moins!

Publicité

Après tout, les Rockies ont envoyé 50 millions de dollars dans la transaction.

Quand j’ai vu ce tweet, je ne sais trop pour quelles raisons, mais ça m’a fait penser à une scène dans le film Moneyball. Vous savez, alors que le frappeur David Justice (Stephen Bishop) est dans la cage des frappeurs à pratiquer son élan et que Billy Beane (Brad Pitt) vient le voir pour discuter et que DG des A’s lui mets en lumière le fait que les Yankees paient la moitié de son salaire pour qu’ils jouent contre eux.

Oui, le contexte est différent de celui d’Arenado, certes, mais quand même, je suis certain que le numéro 28 des Cards était particulièrement motivé à l’idée de jouer contre son ancienne équipe. Et imaginez comment il le sera lorsque la prochaine série de rencontres sera au Coors Field du Colorado. Le rendez-vous est donné du 1er au 4 juillet prochain!

Image par défaut
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Publications: 189