2022 sera une saison importante pour Andrew Benintendi

Publié le 13 janvier 2022

À la fin de la saison 2022, Andrew Benintendi sera un agent libre, éligible à l’arbitrage. Selon Matt Swartz, le voltigeur gagnera environ 9,3 millions de dollars via l’arbitrage.

Mais quel chemin prendra Benintendi?

Sera-t-il un membre des Royals à la fin de la saison? Ira-t-il ailleurs?

Tout dépend de sa saison 2022.

S’il connaît une autre saison comme celle de 2020, il ne risque pas de s’attirer beaucoup d’intérêt aux quatre coins de la MLB. Par contre, s’il connaît une saison semblable à celle de 2018, les Royals feront tout pour le garder.

https://twitter.com/mlbtraderumors/status/1481487718559404044

En quatre saisons complètes dans le circuit, Benintendi a connu trois solides saisons, où il a maintenu un fWar de 2.0 et plus.

À sa première saison à Kansas City, il a bien fait, affichant des statistiques similaires à sa saison 2019. En 134 matchs, il a maintenu une moyenne au bâton de .276, a frappé 17 circuits (dans un très gros parc) et a volé huit buts.

Il est un joueur complet, mais son manque de constance est son principal défaut. Est-ce que les Royals réussiront encore à la placer dans une situation où il aura du succès? En 2021, ils ont réussi, mais 2022 risque d’être différent. Pourquoi?

Les raisons s’appellent Bobby Witt Jr. et Nick Pratto. Les deux espoirs risquent de débuter leur carrière avec le grand club cette année et même s’ils sont des joueurs d’avant-champ, ça risque d’avoir un impact sur Benintendi.

Adalberto Mondesi, Nicky Lopez, Carlos Santana, Hunter Dozier et Whit Merrifield devront tous se battre avec les jeunes pour leur place dans l’avant-champ. Les perdants de cette compétition à l’interne se retrouveront soit sur le banc, comme joueur substitut, ou soit dans le champ extérieur.

Raphael Simard

Voir tous les articles