Aaron Judge : Anthony Rizzo (et son chien) l’ont grandement incité à revenir dans le Bronx

Publié le 25 janvier 2023

Durant la présente saison morte, les Yankees de New York avaient un gros dossier sur la table : celui d’Aaron Judge, le visage de la concession qui devenait joueur autonome pour la première fois de sa carrière. Après sa saison légendaire, les Yankees ne pouvaient pas se permettre de le laisser partir, et ils ont lui donné des raisons de rester dans le Bronx.

360 millions de raisons sur neuf ans, en fait.

Ceci dit, au-delà de l’argent (l’offre des Yankees n’était pas la plus grosse sur sa table), Judge se sentait comme un membre des Yankees, et au final, il voulait rester depuis le début. C’est ce qu’il a réalisé lors du processus.

Le fait d’être nommé capitaine du club n’a clairement pas nui non plus. Après tout, Judge est un gars qui tient à laisser un héritage, et de s’inscrire dans une lignée de joueurs légendaires qui ont été nommés capitaine des Yankees, ça aide.

Une lignée qui inclut des gars comme Babe Ruth, Lou Gehrig et Derek Jeter, pour ne nommer qu’eux.

Parlant de Jeter, il a justement jasé avec Judge alors que ce dernier était joueur autonome. Le #99 voulait profiter d’un peu de la sagesse du légendaire #2 afin de savoir comment gérer le processus de l’autonomie.

Après lui avoir payé le souper, Jeter a d’ailleurs reparlé à Judge après la signature de son contrat et il lui a dit que désormais, c’est le voltigeur qui allait payer la facture les prochaines fois. Je vous avoue qu’elle m’a fait rire.

Ceci dit, Jeter n’est pas le seul qui a influencé Judge. En fait, il y a également un de ses meilleurs amis dans le Bronx qui lui parlait à chaque jour : Anthony Rizzo.

Judge et Rizzo sont devenus très proches suite à l’arrivée de ce dernier avec les Yankees à la date limite des transactions en 2021, et le joueur de premier but a souvent répété à Judge qu’il espérait le voir revenir à New York.

Rizzo avait également une arme secrète à sa disposition : son chien, qui s’est d’ailleurs lié d’amitié avec celui de Judge. Ce dernier a affirmé (probablement un peu à la blague) que Rizzo l’avait eu par les sentiments à force de lui rappeler que les deux chiens ne pouvaient pas être séparés.

Mais au-delà de l’histoire des chiens, le simple fait de voir Rizzo avoir été un élément aussi important pour inciter Judge à rentrer au bercail démontre que les Yankees ont bien fait d’aller le chercher en 2021 et de lui donner un nouveau contrat en vue de la saison 2023.

En réglant le dossier rapidement, les Yankees ont transformé Rizzo en incitatif pour conserver Judge.

Depuis son arrivée dans le Bronx, Anthony Rizzo m’apparaît cocher toutes les cases d’un vrai membre des Yankees. Il est capable de gérer la pression, il est un leader né et il ne se voit pas plus gros que l’équipe. Et ce, même s’il est l’un des meilleurs joueurs de l’alignement.

Mais au-delà de tout ça, Rizzo est peut-être une partie de la raison qui a poussé Judge à demeurer au bercail. Et pour cette simple raison (qui ne tient même pas compte de ses très bonnes performances sur le terrain), l’acquisition de Rizzo et la décision de le conserver auront été d’excellents choix de la part de l’organisation.

10e manche
  • Un nom à surveiller l’an prochain.
  • Très beau moment.
  • Il faut s’inspirer de sa carrière à Toronto.
  • Signature mineure à Toronto.
  • Ronald Acuna Jr. ne jouera plus dans une ligue d’hiver.
Félix Forget

Voir tous les articles