Alek Manoah : « Si Gerrit veut faire quelque chose, il peut traverser le signe Audi »

Publié le 22 août 2022

Les Blue Jays et les Yankees, en début de saison, aspiraient tous les deux à gagner la division Est de l’Américaine. Mais en cours d’année, les deux clubs ont eu des vilaines séquences qui ont mis des bâtons dans les roues du projet.

Les Yankees ont toujours huit matchs d’avance, mais elle semble de plus en plus précaire.

En août, les deux équipes ne jouent pas à la hauteur des attentes. Elles s’affrontaient quatre fois en fin de semaine et les trois premiers duels ont été remportés par les visiteurs (Toronto) avant de voir les Yankees éviter le balayage hier via une victoire de 4-2.

Dans la défaite, Whit Merrifield a notamment frappé son premier circuit sous ses nouvelles couleurs et il l’a fait « à la Kawhi », disons.

Pourquoi je dis tout ça? Pour rappeler que les deux équipes sont à fleur de peau en ce moment et qu’un rien peut déclencher une controverse. Et hier, c’est arrivé.

Alek Manoah, qui échappe parfois une glissante à l’intérieur, a atteint Aaron Judge. Immédiatement, le Juge s’est avancé (tranquillement) vers le lanceur et les deux se sont expliqués. Cela a mis fin au problème puisque le Juge a compris que c’était un accident.

Je l’ai regardé et je lui ai expliqué que ce n’est pas ce que je voulais faire.

– Alek Manoah à Aaron Judge

Évidemment, les deux dugouts avaient commencé à se vider, mais j’ai adoré la réaction du Juge, qui a agi en vrai meneur : il a demandé à ses coéquipiers de rester de leur côté. Tout le monde a acquiescé et cela n’a pas dégénéré.

Judge, souvent la cible de mauvais appels de la part des arbitres cette année, s’est sûrement dit qu’avec deux gars sur les buts et Anthony Rizzo au bâton, il ne valait pas la peine de s’énerver. Et à ce moment-là, le Juge méritait que les Yankees capitalisent via une longue balle, ce qui n’est finalement pas arrivé.

Si les Bombardiers ont suivi les consignes de Judge, ils n’ont cependant pas écouté Gerrit Cole. Le lanceur partant #1 des Yankees s’est mis à critiquer vivement Manoah, mais personne n’a suivi son lead. Les gars écoutaient Judge pendant ce temps-là.

Après le match, Manoah a rajouté de l’huile sur le feu en conférence de presse. En s’adressant à Cole, il a mentionné que « la prochaine fois, il n’avait qu’à traverser le signe Audi » pour aller le voir.

Ce que cela veut dire, c’est que le lanceur des Yankees est invité à aller rejoindre Manoah et il n’est pas obligé de rester sur les lignes de côté, là où il y a une publicité de Audi sur le terrain.

Audi doit être content parce que je ne pense pas souvent à la publicité de la compagnie automobile qui est sur le terrain… et là, j’en parle dans un titre.

Évidemment, Manoah, c’est une pièce d’homme. Il n’a pas exactement peur de personne et il a le caractère pour ajouter de l’huile sur le feu comme ça.

Les deux équipes vont s’affronter dans plus d’un mois en fin de saison à Toronto… et un affrontement en séries, ce serait vraiment cool.

10e manche
  • George Springer devrait jouer mardi.
  • Shohei Ohtani avait un virus hier.
  • Il ne faut jamais abandonner.
  • La puissance d’Orelvis Martinez est impressionnante.
  • Joey Gallo prend ses aises à L.A.
Charles-Alexis Brisebois

Voir tous les articles