Alex Anthopoulos sera toujours là pour encourager le retour des Expos

Publié le 6 avril 2022

Ces temps-ci, Alex Anthopoulos est un gars occupé. Le DG et président des opérations baseball des Braves d’Atlanta, qui a gagné la plus récente Série mondiale, en est à préparer son équipe en vue de la saison 2022.

Durant les derniers mois, il est devenu le premier Canadien à gagner la Série mondiale comme DG, ce qui lui a notamment valu la première place du palmarès des 25 Québécois les plus influents dans le monde du baseball, concocté par le collègue Benoît Rioux.

Il est donc un gars occupé, mais il a tout de même pris le temps de parler à Sylvain Rondeau et à Benoît Rioux, du podcast Les buts remplis.

Vous pouvez écouter le résultat final en cliquant ici.

Anthopoulos, qui trouve le départ de Freddie Freeman triste pour la franchise, a confiance en son équipe, mais cela ne l’empêche pas de trouver les autres équipes de sa division assez bonnes. Il ne veut pas être trop confiant, donc.

Le dirigeant a aussi affirmé que Ronald Acuna Jr. devrait pouvoir revenir au mois de mai, dans un monde idéal. Je vous invite à écouter le show pour l’entendre parler de balle en tant que tel.

Ce qu’on doit surtout retenir, selon moi, c’est le fait que le Québécois soit encore en faveur du retour du baseball majeur à Montréal. Il a évidemment suivi le dossier de la garde partagée avec attention.

Rappelons qu’il s’était prononcé en faveur du projet en 2021, soit avant la mort de l’idée de la garde partagée, mais son idée est similaire : ça prend un bon stade de balle à Montréal.

Je crois qu’un jour on va retrouver le baseball [à Montréal], car il y a tellement de partisans qui veulent ça. Je pense qu’avec un [nouveau] stade, ça va marcher, mais quand? Je ne suis pas sûr.

Mais je vais toujours être là pour encourager quand ça va arriver un jour.

– Alex Anthopoulos

Anthopoulos, qui a beaucoup de respect pour le parcours d’Abraham Toro, est clairement humble. Ce n’est pas parce qu’il est l’un des hommes les plus respectés du milieu qu’il se prend pour un autre, bien au contraire.

Il n’oublie pas qu’il a commencé chez les Expos et que les fans d’ici sont passionnés. Et ça, c’est tout à son honneur.

Charles-Alexis Brisebois

Voir tous les articles