Aroldis Chapman : les Marlins font partie des quelques équipes intéressées

Publié le 18 janvier 2023

Il y a à peine quelques années, Aroldis Chapman était ce qui se faisait de mieux chez les releveurs de fin de match. L’artilleur cubain neutralisait les frappeurs adverses grâce à ses balles de feu et il a dominé la position pendant une bonne partie de la dernière décennie.

Ceci dit, depuis la fin de la saison 2019, Chapman a grandement ralenti. Il n’a pas été un mauvais releveur en 2020 et 2021, mais il n’était plus le lanceur intouchable de ses belles années.

Et en 2022, ce fut carrément l’année de l’implosion. En plus d’avoir passé beaucoup de temps sur la liste des blessés (notamment pour un tattoo qui s’était infecté), Chapman a perdu toute forme de contrôle, si bien qu’il a perdu son poste de closer dans le Bronx.

Puis, alors que l’équipe se préparait pour les séries, Chapman a décidé de ne plus se présenter, si bien qu’il a carrément abandonné les Yankees. Et alors qu’il est actuellement joueur autonome, je le vois très mal revenir à New York.

Qui pourrait donc lui donner une chance? Depuis le début de la saison morte, je vois les Marlins comme la destination logique, et voilà que selon Jon Heyman, le club floridien a justement de l’intérêt pour les services de Chapman.

Pourquoi ça me semble logique? Parce que Chapman habite dans le coin et que les Cubains sont souvent attirés par Miami. Par exemple, Jorge Soler a signé en ville l’hiver dernier après avoir aidé les Braves à remporter la Série mondiale.

Notons également que Chapman n’est pas le seul Cubain qui intéresse les Marlins, eux qui ont contacté Yuli Gurriel pour voir s’il était intéressé à rejoindre le club.

Quand je vous dis que les Cubains et Miami sont un lien facile à faire…

Néanmoins, pour en revenir à Chapman, les Marlins ne sont vraisemblablement pas les seuls à considérer l’idée de donner une autre chance au releveur, alors que les Rays, les Royals, les Padres et les Dodgers auraient tous approché le clan du Cubain.

On s’entend que la magie des Rays ou la magie des Dodgers (qui ont justement relancé Tommy Kahnle, lui qui vient de s’entendre avec les Yankees pour un retour dans le Bronx) ne serait pas une vilaine chose pour Chapman.

Dans les faits, je doute qu’une équipe signera Chapman dans le but de lui donner le rôle de spécialiste de la neuvième manche, et ce, sans lui donner la moindre compétition. À ce stade-ci de sa carrière, il est un releveur qui peut dépanner dans les situations où la pression n’est pas énorme, rien de plus.

Bref, on verra si l’intérêt des Marlins pour Chapman et pour Gurriel se transformera en signatures, mais clairement, ils semblent dans la course pour les services des deux joueurs. Ne reste qu’à voir s’ils pourront les convaincre de rejoindre un club qui n’est pas le plus compétitif…

Félix Forget

Voir tous les articles