Arrêt-court : pourquoi les meilleurs changent-ils si souvent d’adresse?

Publié le 22 janvier 2023

Récemment, je suis tombé sur un article qui évaluait les meilleurs joueurs d’arrêt-court du circuit. Pour les intéressés, c’est Francisco Lindor qui a fini au premier rang.

Voici le texte en question.

Ce qui m’a frappé dans le classement, c’est que la majorité des joueurs d’arrêt-court qui sont dans ce classement-là ont changé d’adresse récemment.

Voici les joueurs.

  • Francisco Lindor est passé de Cleveland à New York récemment.
  • Trea Turner a joué pour Washington et Los Angeles avant de signer à Philadelphie.
  • Carlos Correa a joué à Houston avant de signer à San Francisco à New York au Minnesota.
  • Xander Bogaerts a quitté Boston au profit de San Diego.
  • Corey Seager a quitté Los Angeles pour aller au Texas.
  • Dansby Swanson a choisi de partir de chez lui (Atlanta) pour aller à Chicago.
  • Wander Franco est un produit de l’organisation de Tampa Bay.
  • Tommy Edman n’a jamais joué ailleurs qu’à Saint-Louis.
  • Willy Adames a été envoyé à Milwaukee après avoir perdu son poste à Tampa Bay.
  • Bo Bichette a toujours été à Toronto… mais le dossier n’est pas simple.

Marcus Semien et Trevor Story, qui évoluaient à l’arrêt-court par le passé, ont aussi signé de gros contrats pour changer d’adresse, mais afin de jouer au deuxième but. Javier Baez (Chicago, New York, Detroit) a aussi voyagé en masse.

On peut ajouter, dans une moindre mesure, le fait que J.P. Crawford (Seattle) n’est plus à Philadelphie et qu’Amed Rosaria (Cleveland) était à New York avant que Francisco Lindor ne débarque.

Qu’on le veuille ou non, ça fait beacoup d’incertitude et de changements à une position cruciale.

J’ai de la difficulté à m’expliquer le phénomène. Après tout, ce n’est pas forcément pour aller vers de bonnes grosses équipes riches que les gars partent.

L’an passé, sur le marché de l’autonomie, les Rangers, les Twins et les Tigers ont tout cassé.

Ma théorie? Quand un jeune espoir à l’avant-champ pousse dans les mineures, il est souvent à l’arrêt-court. C’est plus tard qu’il se dirige vers le deuxième but ou le troisième but.

Regardez au repêchage : des joueurs d’arrêt-court en première ronde, il y en a beaucoup.

J’ai le sentiment que certains clubs se disent qu’un jeune pourra faire le travail à moindre coup (comparé à un vétéran) et que d’autres veulent un joueur établi. Mais pour chaque Jeremy Pena qui remplace Carlos Correa, combien y a-t-il de cas qui ne fonctionnent pas?

10e manche
  • Le dernier de la Série mondiale de 2016 : Kyle Hendricks.
  • Les Rockies n’ont pas été actifs cet hiver.
Charles-Alexis Brisebois

Voir tous les articles