Bob Nightengale affirme que Montréal et Nashville seraient favorisées lors d'une expansion

Publié le 22 janvier 2022

Nous avions encore tous la nouvelle prise de travers dans la gorge lorsque Bob Nightengale est venu déposer un baume sur notre douleur en affirmant que la ville de Montréal faisait toujours partie des plans du baseball majeur concernant un éventuel projet d’expansion.

La métropole québécoise, ainsi que Nashville au Tennessee, seraient les deux villes favorites pour accueillir de nouvelles concessions lorsque les planètes seront mieux alignées.


Les négociations entre l’Association des joueurs et les propriétaires qui piétinent auront eu raison du projet ambitieux de partager les Rays entre les villes de Montréal et de Tampa Bay. Pas question pour les joueurs de vivre un tel phénomène. Devoir vivre une vie de professionnel dans des bagages n’était pas une option.

Tel l’agneau sacrifié, ce projet qui en faisait rêver plusieurs est passé dans le tordeur.


Bon nombre d’observateurs n’y croyaient pas et ils auront eu raison. Pour Stephen Bronfman et son groupe, il s’agit d’un coup de massue et une autre peine d’amour que devront vivre les amateurs de baseball québécois.

Pas si l’on se fie au positivisme du journaliste du USA TODAY. Nightengale mentionne que le baseball majeur a toujours de l’appétit pour le Canada et le Québec. Il ajoute que si le groupe souhaitant le retour du baseball à Montréal concrétise son projet de construire un nouveau stade, le baseball renaîtra.

Alors, il faudra une fois de plus prendre notre mal en patience et jouir de chaque moment heureux à titre d’amateur de baseball. Applaudir les exploits de Vladimir Guerrero Jr. en l’imaginant un jour contourner le sentiers lors d’un match à Montréal, mais dans l’uniforme des Expos cette fois-ci, comme son père à l’époque.

Nightengale se mouille même sur le moment où naîtront les prochaines concessions. Il est d’avis qu’une fois les dossiers de Tampa et d’Oakland réglés, les autorités des Majeures vont agrandir les cadres de la MLB et ce serait d’ici deux ans selon lui.

Souhaitons que d’ici là nous vivrons des jours meilleurs, que la pandémie aura moins d’emprise sur nos vies et que nous aurons plus la tête au baseball.

Pascal Harvey

Voir tous les articles