Carlos Beltran et le Temple : le scandale des Astros doit-il être retenu contre lui?

Publié le 5 janvier 2023

Après un énorme blitz au niveau des signatures de joueurs autonomes en début de saison morte, c’est un peu plus tranquille par les temps qui courent. Mis à part Carlos Correa (dont la saga est complexe), il ne reste que des joueurs autonomes de second ordre, si bien que ça tourne au ralenti.

Et même si des transactions semblent relativement imminentes, le sujet de l’heure dans la MLB, c’est le Temple de la renommée. C’est la période de l’année où les journalistes envoient leur bulletin de vote et où les débats font rage en lien avec les grands qui devraient (ou non) être immortalisés à Cooperstown.

Cette année, le débat n’est plus centré sur Barry Bonds et Roger Clemens, mais bien sur Carlos Beltran. Sur papier, il a les chiffres et la carrière pour entrer au Temple, mais le problème, c’est qu’il est l’un des principaux artisans du scandale de vol des signaux des Astros.

Et c’est là qu’une question s’impose : doit-on fermer les portes de Cooperstown à un gars comme Beltran en raison de son implication dans le scandale?

Dans son papier pour expliquer son propre bulletin de vote, Ken Rosenthal affirme qu’il n’a pas voté pour lui étant donné que ça ne lui semblait pas juste de voter pour un gars qui est vu comme un visage d’un tel scandale.

Ceci dit, il affirme que sa décision n’est pas coulée dans le béton et qu’il pourrait changer d’idée dans les années à venir. Il note qu’il ne fait pas partie de ceux qui ne votent pas pour les joueurs à leur première année d’éligibilité simplement pour cette raison, mais dans le cas de Beltran, c’est un brin différent en raison du scandale.

Comme Rosenthal le note, les projections actuelles laissent croire que Beltran finira par entrer dans quelques années. Néanmoins, il avoue qu’il a un malaise à l’idée de voter pour lui immédiatement.

Il a considéré l’idée de le faire, mais il a préféré attendre (au moins) une année de plus.

Ce n’est toutefois pas tout le monde qui semble lui en tenir encore rigueur. Il y a quelques semaines, les Mets ont voulu offrir un poste à Beltran au sein de leur groupe d’entraîneurs. L’opinion publique envers Beltran semble plus positive qu’elle ne l’était pour Bonds et Clemens, disons.

Évidemment, le cas de Beltran est intéressant, mais son cas sera important pour des gars comme Jose Altuve, Carlos Correa, Alex Bregman et George Springer, qui pourraient tous se retrouver sur le bulletin eux aussi. Si un gars comme Beltran, qui a eu une illustre carrière, n’entre pas au Temple en raison du scandale, les quatre autres auront également bien moins de chances d’y entrer.

Bref, je vous pose la question : doit-on fermer les portes de Cooperstown à Beltran simplement en raison de son implication dans le scandale (qui est la seule chose qu’on peut lui reprocher)? Est-ce que vous voteriez pour Beltran cette année? Pas cette année, mais possiblement d’ici quelques années?

Félix Forget

Voir tous les articles