Clay Holmes vit un rêve chez les Yankees

Publié le 13 février 2022

Au travers toutes les déceptions chez les Yankees en 2021, une belle histoire a germé. À première vue, l’acquisition de Clay Holmes, à la fin juillet, n’avait rien de bien excitant. Cependant, elle s’est avérée être un coup de génie de Brian Cashman et de ses recruteurs.

Avant de rejoindre New York, Holmes connaissait une campagne très ordinaire à Pittsburgh. En 44 sorties, sa moyenne de point mérité s’élevait à 4,93. Malgré tout, quelqu’un de l’organisation des Yankees a réussi à voir un potentiel dans cette galère.


L’entraîneur des lanceurs Matt Blake a pris Holmes sous son aile et l’a complètement métamorphosé. En 25 matchs dans le Bronx, sa MPM a fondu à 1,61. Le gros du changement a été d’abandonner la balle courbe de son arsenal pour se concentrer sur son excellente balle tombante.

La présence de son bon ami et ancien coéquipier, Jameson Taillon, l’a grandement aidé à s’adapter à son nouvel environnement. Quelques fois, ils ont pris le métro ensemble pour se rendre au Yankee Stadium.

En entrevue avec le journaliste Brendan Kuty, le grand droitier, qui avait des affiches des Yankees dans sa chambre en grandissant, est revenu sur cette année mémorable.

« C’est un peu irréel. C’est quelque chose que je peux dire que j’y ai rêvé. Je pense que c’est cliché, mais c’est un rêve devenu réalité. » – Clay Holmes

Lorsque la saison 2022 prendra son envol, Holmes aura un rôle clé dans l’enclos d’Aaron Boone. Il sera intéressant de surveiller s’il pourra répéter ses exploits de l’an dernier. Les Yankees en auront bien besoin.

Jean-François Rivard

Voir tous les articles