Dans deux semaines, je serai inquiet pour le début de la saison

Publié le 2 février 2022

Les négociations entre la MLB et les joueurs ne vont nulle part. Après tout, même s’il y a eu des négociations hier et qu’il y en aura aujourd’hui, les gros dossiers n’évoluent pas.

Après tout, les deux groupes ne fléchissent pas sur leurs positions et semblent vouloir aller de l’avant avec un arrêt de travail prolongé.



Ce qu’il faut savoir, c’est que dans deux semaines, les camps d’entraînement devraient être en cours, mais que nous sommes à au moins deux semaines, selon Ken Rosenthal, d’une signature.

Faites vos calculs… tout en sachant que les deux partis sont déçus de la tournure des négociations.


Et même le jour où le contrat sera signé, il faudra un bon deux semaines avant de commencer le camp d’entraînement pour laisser aux joueurs le temps de retomber sur leurs pattes, de signer des contrats et de se rapporter au camp.

Donc considérez ceci : avant le début de la saison, il faut s’entendre sur les termes d’une convention collective. Il faut laisser aux équipes le temps d’organiser le camp. Il faut tenir le camp.

Et là, la saison pourra se jouer.

Et comme les négociations avancent à pas de tortue (les négociations économiques devraient reprendre cette semaine), rien n’est encore joué.


De la manière dont je vois les choses, la MLB ne peut pas tenir un camp de moins de quatre semaines. Pour les lanceurs, c’est impossible.

Et comme je l’ai dit, il faudra un bon deux semaines entre la signature du contrat de travail et le début du camp.

Deux semaines plus quatre semaines (au moins) de camp, ça donne une saison qui commencera six semaines après la signature de la convention collective.

En ce moment, nous sommes à huit semaines du début prévu de la saison. Voilà pourquoi dans deux semaines, je serai inquiet en vue du début de la saison. Et comme Ken Rosenthal a dit qu’on aura rien d’ici deux semaines…

Ce qu’on doit retenir, c’est le fait que la MLB pourrait repousser son calendrier, mais elle ne pourra pas le faire éternellement puisque la Série mondiale ne peut pas se gagner en décembre. À un certain point, il faudra commencer à couper des matchs.

Résultat? À partir de la Saint-Valentin, chaque jour sans signature nous rapprochera d’une saison qui n’a pas 162 matchs. Le début de saison peut avoir l’air loin parce qu’il fait froid en ce moment au Québec et qu’on ne pense pas trop à la balle, mais ça va arriver plus rapidement qu’on ne le pense.

Comme je l’ai dit hier soir dans ma chronique avec Max Van Houtte au 91.9 Sports, il faut de plus en plus surveiller cette possibilité-là.

Je ne voulais pas vous décourager en ce mercredi matin, mais voilà l’état des faits. Il ne reste qu’à espérer… un miracle. Les Dieux du baseball seront-ils à l’écoute des fans, qui ont vu la saison 2020 être coupée de 102 matchs par équipe?

Charles-Alexis Brisebois

Voir tous les articles