Édouard Julien est le septième meilleur espoir de la MLB au deuxième but

Publié le 21 janvier 2023

Quand on regarde l’état de la situation chez les Québécois dans le monde du baseball professionnel, difficile de ne pas remarquer qu’il y a beaucoup de p’tits gars de chez nous qui sont en train de faire leur marque. Abraham Toro, Charles Leblanc et Otto Lopez ont tous passé du temps dans les Majeures la saison dernière, et d’autres pourraient les imiter sous peu.

Du lot, il y a Édouard Julien, un joueur de deuxième but de 23 ans qui roule sa bosse dans l’organisation des Twins depuis 2019. L’ancien choix de 18e ronde n’était pas vu comme un espoir de premier plan à la base, mais depuis quelques mois, il est en train de se tailler une place parmi l’élite des espoirs du sport.

En fait, dans son plus récent classement des meilleurs espoirs de la MLB au deuxième but, MLB Pipeline fait de la place à Julien, alors que le Québécois vient au septième rang.

Ce qui est impressionnant, c’est que les quatre premiers au sommet de la liste sont des choix de première ronde et que les deux suivants sont des choix de deuxième ronde. Le fait que Julien, un choix de 18e ronde, soit tout juste derrière eux témoigne de son énorme progression.

MLB Pipeline reconnaît d’ailleurs que Julien progresse à une vitesse fulgurante et vante le coup de bâton du Québécois, qui a brûlé le AA avant de dominer la Arizona Fall League. Il était carrément l’un des meilleurs frappeurs des ligues mineures l’an dernier.

Clairement, la possibilité de le voir dans le top-100 des espoirs de la ligue existe, ce qui serait un autre fait d’armes impressionnant pour le Québécois. Ceci dit, il est probablement plus intéressé par la MLB, et encore là, il a obtenu une bonne nouvelle hier.

En échangeant Luis Arraez, les Twins ont fait de la place à l’avant-champ. Et comme Julien est un joueur d’avant-champ, c’est indirectement une bonne nouvelle pour lui.

Le retour de Carlos Correa est une moins bonne nouvelle pour Julien étant donné que les deux places au milieu de l’avant-champ sont comblées (Jorge Polanco est encore en ville), mais si Julien continue de frapper la balle comme il l’a fait en 2022, les Twins finiront par lui faire de la place.

La transaction n’aura peut-être pas aidé Charles Leblanc, qui devra composer avec Arraez du côté de Miami, mais pour Julien, c’est au moins une porte qui s’ouvre, lui qui était déjà en train de la fracasser.

L’avenir semble donc très prometteur pour Julien, qui risque de commencer l’année dans le AAA la saison prochaine. Ceci dit, s’il continue à s’imposer comme un frappeur de haut calibre, peut-être bien qu’on pourra voir un nouveau Québécois dans les Majeures en 2023…

Félix Forget

Voir tous les articles