Jarred Kelenic n’y arrive pas

Publié le 6 mai 2022

Les temps sont durs pour Jarred Kelenic. Le jeune joueur des Mariners de Seattle entame sa deuxième saison dans la MLB de la même manière qu’il avait fait l’an passé : dans la médiocrité. Certes, tout n’est pas à jeter, il y a toujours des petits coups d’éclat par-ci et par-là, mais globalement, Kelenic ne produit pas.

On pourrait commencer à se questionner sur le degré de patience de son gérant à son égard.

La Kelenic line?

Les yeux rivés sur les stats de Jarred Kelenic, je me demande si le jeune homme a, une fois dans sa carrière dans la MLB, frappé au-dessus de .200. Pas si sûr.

Avec .181 de moyenne en 2021 (61 en 337 AB) et .127 cette saison (9 en 71), Jarred Kelenic affole les compteurs, mais pas dans le bon sens du terme. On connaissait la Mendoza Line, mais peut-être qu’à l’avenir, il faudra la rebaptiser la Kelenic Line.

Quelles solutions pour Kelenic? Continuer à y croire et travailler tant qu’il a la confiance de son gérant. Kelenic en est à 24 matchs cette saison à continuer de trouver sa place dans l’alignement. Il est vrai que ce n’est pas sur un banc qu’on progresse. Mieux vaut jouer.

Par contre, peut-être serait-il plus utile (et agréable) pour lui d’aller se refaire une santé à l’étage inférieur à Tacoma. Aller prendre quelques bons at bats et revenir boosté pour les joutes dans la MLB. Moi, c’est ce que j’offrirais à Kelenic, mais malheureusement, je ne suis pas Scott Servais.

Une malédiction à Seattle?

Pourtant, Jarred Kelenic est un jeune joueur sérieux et qui ne compte pas ses efforts et ses heures de travail. Les attentes à son égard ont été hautes, et à juste titre. Malheureusement, ça ne passe pas. Son coéquipier Julio Rodriguez, qui en est à ses premiers matchs dans la MLB, peine lui aussi à produire avec .220 de moyenne, un seul circuit et déjà 36 retraits au bâton.

Les Mariners feraient-ils figure d’équipe maudite pour les jeunes joueurs? Il faut remonter dans le temps pour trouver la dernière recrue à être devenue une vraie star dans la MLB, car je ne vois personne d’autre que Ken Griffey Jr.

Les Mariners sont pour l’instant dans le ventre mou du classement de la division ouest dans l’Américaine (12-14). Les sous-performances de leurs jeunes joueurs n’ont pour l’instant pas eu vraiment d’impact et l’équipe n’est pas décrochée au classement. Mais nous approchons d’une période où on peut commencer à jauger et juger le réel niveau des équipes et tout retard accumulé au classement à partir de mi-mai pourrait devenir de plus en plus difficile à combler.

Si Jarred Kelenic ne trouve pas vite une solution, Scott Servais n’aura pas d’autre choix que de le sortir, car lorsqu’on est une équipe ambitieuse, on ne peut définitivement pas avoir un mec à .127 de BA dans son alignement.

Sébastien Tabary

Voir tous les articles