Le mariage entre Kyle Schwarber et les Mets n'est pas sensé

Publié le 16 janvier 2022

La seule possibilité de voir débarquer le puissant Kyle Schwarber à New York, chez les Mets, serait avec la mise en place du frappeur de choix universel qui forcerait les équipes de la Ligue nationale à se doter de cette catégorie de joueur un peu particulière comme c’est déjà le cas dans l’Américaine.

Nous le savons, être frappeur de choix, ça ne s’improvise pas et certains joueurs, dont Nelson Cruz, en ont fait une profession.

L’une des grandes décisions émanant de la signature d’une nouvelle entente entre les propriétaires des équipes des Majeures et les représentants de l’Association des joueurs suite au lockout, serait d’uniformiser la position de frappeur de choix dans les deux ligues.

Plusieurs équipes de la Nationale possèdent déjà dans leurs rangs un frappeur capable d’assumer ce rôle. D’autres, comme les Mets de New York, se préparent à combler ce poste éventuel en surveillant le marché actuel – marché rendu inaccessible en raison de l’arrêt de travail.


Kyle Schwarber, auteur de 32 coups de circuit chez les Nationals et les Red Sox l’an passé, pourrait s’avérer une solution pour le nouveau gérant Buck Showalter, mais si et seulement si c’est à titre de frappeur de choix et rien d’autre, car les talents de Schwarber en défensive sont plus que limités.

Schwarber est venu au monde pour frapper et non pour briller sur le terrain en exécutant des jeux spectaculaires. Dans une situation dite normale, les Mets pourraient utiliser le joueur de 28 ans au champ gauche ou au premier coussin et ce ne serait pas l’idéal. À titre de frappeur de choix, c’est une autre paire de manches.

La venue de Schwarber à New York pourrait permettre à la direction de l’équipe de se servir de Dominic Smith et ou J.D. Davis à titre d’appât pour aller chercher un bon bras à ajouter à la rotation.

Logiquement, l’agent de Schwarber négocierait un pacte de trois ou quatre ans pour son client et ceci aurait comme effet négatif de retarder l’entrée en scène du jeune Mark Vientos, qui est fort possiblement le frappeur de choix d’avenir chez les Mets.

Donc, si Kyle Schwarber est unidimensionnel et que sa seule force le destine au poste de frappeur de choix et que les Mets ont déjà identifié celui qui assumera ces fonctions au cours des prochaines années, à quoi bon spéculer concernant la venue du vétéran à New York?

Les meilleures options résident du coté de Nelson Cruz ou de Kris Bryant. Le premier est en fin de carrière et une signature à court terme est envisageable et le deuxième peut rendre de précieux services non seulement en attaque, mais aussi en défensive.

Pascal Harvey

Voir tous les articles