Les Mariners reviennent de l’arrière et éliminent les Jays

Publié le 8 octobre 2022

Kevin Gausman avait besoin d’un gros départ cet après-midi pour les Jays. Effectivement, hier, Alek Manoah n’était pas nécessairement le Alek Manoah qu’on connaît.

C’est donc en faisant face à l’élimination que Gausman effectuait son premier départ éliminatoire à Toronto. Il affrontait un gars qui connaît la place, Robbie Ray.

La clé du succès pour les hôtes : marquer les premiers points.

Et c’est exactement ce qu’ils ont fait. Après un double d’Alejandro Kirk, Teoscar Hernandez a expédié la balle glissante de Ray dans les gradins du champ gauche.

Puis en troisième, Vladimir Guerrero Jr. a frappé un simple opportun qui a fait rentrer Santiago Espinal. Celui-ci était de retour au jeu après une longue absence.

En quatrième manche, George Springer a fait un bel attrapé, mais en fonçant dans le mur, il a semblé se faire mal à la main qui a été frappée hier par Luis Castillo. Espérons que ce ne soit rien de sérieux dans son cas.

Quelques minutes après ce catch, Hernandez a frappé un circuit, son deuxième de la rencontre pour donner une avance de quatre points à son équipe. Cette frappe signifiait d’ailleurs la fin du match pour Robbie Ray. Après trois manches et un frappeur, l’ancien de la formation torontoise a donné quatre points mérités aux Jays et six coups sûrs.

En début de cinquième, Carlos Santana est passé à un pouce de frapper la longue balle, mais malheureusement pour lui, sa frappe est restée dans le parc pour un retentissant double. Adam Frazier est venu marquer par la suite, mais au lieu de deux points, Seattle en a marqué qu’un seul.

Mais les Blue Jays ont repris une avance de quatre points dès la manche suivante. Après un simple d’Espinal et un double de Bichette, Cal Raleigh et le lanceur Paul Sewald ont manqué de communication. Résultat : une balle passée du receveur a fait en sorte qu’Espinal a marqué facilement.

Sewald a connu une sortie difficile. Karma?

Mais ce n’était pas tout. La machine offensive des Bleus a marqué trois autres points pour se donner une avance de 8-1. Après la balle passée, Teoscar Hernandez a été atteint et Danny Jansen a frappé un double.

Les Mariners ont envoyé trois lanceurs lors de la manche. Le premier lancer de Diego Castillo a atteint Whit Merrifield directement à la tête. Intentionnel ou pas? Jugez par vous-même… Chose certaine, la tension a monté un brin.

Par précaution, j’imagine, il a été remplacé par Raimel Tapia. On ne veut surtout pas qu’une situation à la Tua Tagovailoa se reproduise. La décision de le sortir de la rencontre a donc été facile, surtout que son équipe menait par un touché et une conversion d’un point à ce moment.

Les partisans des Jays ont eu une frousse : dès la manche suivante, Tapia a plongé pour attraper une balle, mais il est tombé très durement. Il est finalement resté dans la rencontre, mais il a mis du temps à se lever.

Après cinq manches et deux tiers, le match de Kevin Gausman était terminé. Il a eu chaud lors de la sixième manche, lui qui a rempli les buts avec aucun retrait, mais il s’est bien sorti d’affaire avec un retrait sur des prises et une chandelle intérieure au premier but.

C’est son remplaçant, Tim Mayza, qui a connu des difficultés. Dès son premier lancer (hors cible), il a permis à Seattle de marquer un point.

Puis, deux lancers plus tard, Carlos Santana a donné signe de vie aux Mariners avec un circuit de trois points. 8-5 Jays à ce moment.

Il a été très bon contre les Jays cette saison, celui-là…

Les points d’assurance, c’est Danny Jansen qui les a produits. Le receveur torontois a frappé un gros simple en septième alors que des coureurs étaient aux extrémités.

En huitième, les Mariners ont encore menacé. Ne les comptez pas comme battus. Ils ont marqué un point, puis ils ont amené le point égalisateur au bâton. John Schneider a donc décidé d’amener son closer, Jordan Romano.

Après deux retraits sur des prises par le Canadien, tout semblait correct. Mais non, tout s’est écroulé. Tout s’est totalement écroulé… J.P. Crawford a fait rentrer tous les points sur les sentiers grâce à un double.

Le pire dans tout ça : George Springer et Bo Bichette sont rentrés en collision. Bichette s’est relevé, mais Springer a eu l’aide du kart pour quitter le terrain…

9-9 après huit. À un certain point dans le match, c’était 8-1…

En neuvième, Seattle a pris les devants pour la première fois du match. Adam Frazier y est allé d’un double qui a fait rentrer Cal Raleigh.

Toronto n’a pas réussi à marquer en fin de match.

Marque finale : 10-9 Mariners.

La troupe de John Schneider est éliminée, donc. Toronto is cursed dans le monde du sport, mesdames et messieurs. Il va falloir se mettre à l’évidence…

Seattle ira affronter ses rivaux de division, les Astros, dans la cadre de la série de division. Et comme les Guardians ont disposé des Rays, ils iront se frotter aux Yankees.

Raphael Simard

Voir tous les articles