Les Mets doivent se débarrasser de Robinson Cano

Publié le 27 avril 2022

Après une saison 2021 où Robinson Cano a été suspendu, le joueur de deuxième but est de retour avec les Mets en 2022. Et il ne fait pas très bonne impression. Si bien que des médias new-yorkais sont déjà tannés de lui.

Danny Abriano a publié un texte sur SNY hier après-midi qui résume très bien la situation dans laquelle se trouve l’équipe et son joueur.

Cano ne joue pas tous les soirs, mais même à cela, son temps de jeu semble trop élevé. Il ne l’a pas facile. Il s’élance sur beaucoup de lancers en dehors de la zone de prise, il ne frappe pas la balle d’aplomb et il est incapable de frapper la balle plus loin que l’avant-champ.

D’ailleurs, sa moyenne au bâton de .184, sa moyenne de présences sur les sentiers de .224, son seul circuit cette année et ses neuf retraits sur des prises prouvent que New York doit mettre fin à son séjour dans la Grosse Pomme.

Souvent utilisé au sixième rang de l’alignement des frappeurs par Buck Showalter, Cano est devant des gars comme Jeff McNeil et Mark Canha, qui connaissent une bonne saison. Et pour une équipe qui aspire aux grands honneurs cette saison, les Mets doivent être proactifs et tenter d’échanger Cano ou bien de le libérer.

Mais échanger celui qui gagne en moyenne 24 millions de dollars cette saison (et la saison prochaine) sera difficile. Steve Cohen devra opérer un peu de magie.

En 2020, pourtant, l’ancien des Mariners et des Yankees avait connu une bonne saison. On peut toutefois se demander si les produit dopants ont considérablement eu un impact sur son jeu.

New York n’a pas besoin de Cano. Le club compte sur une belle profondeur à l’avant-champ et présentement, le gaucher semble être un boulet chez les Mets. Si ce n’était pas du côté où il s’élance, je ne suis même pas certain qu’il serait encore là en date du 27 avril…

Raphael Simard

Voir tous les articles