Les propriétaires n'ont pas déposé une contre-offre avant le lockout

Publié le 13 décembre 2021

Ça fera bientôt deux semaines que les propriétaires de la MLB ont imposé un lockout aux joueurs. On se doutait que les négociations pour la prochaine convention collective ne seraient pas faciles et qu’un lockout était inévitable, et c’est ce qu’on a pu voir il y a deux semaines.

Et ce conflit, il n’est (vraiment) pas sur le point de se résoudre. Ne vous faites pas d’attentes : à moins d’un miracle, ça ne sera pas réglé quand on se souhaitera une bonne année 2022.

En fait, il est dur de saisir pendant combien de temps ce petit jeu durera. En ce moment, les négociations semblent être au point mort. Les Jeff Passan et Ken Rosenthal de ce monde semblent eux aussi ne rien avoir à rapporter sur le sujet, un autre signe du calme plat à la table des négociations.

Reste qu’on a eu un peu d’information sur la situation, et celle-ci est venue de la bouche d’Ian Happ. Le voltigeur des Cubs, qui représente les joueurs de son équipe dans l’Association des joueurs et qui est impliqué directement dans le dossier de la convention collective, affirmait aujourd’hui qu’avant de mettre en place le lockout, les propriétaires n’ont même pas déposé une dernière contre-offre.

https://twitter.com/theScoreMLB/status/1470522692809814016

Quand je vous disais que le conflit de travail était inévitable, c’en est un bon exemple.

En fait, selon Happ, ils n’ont jamais déposé la moindre offre durant les négociations du 30 novembre dernier. Les joueurs en ont déposé une avant la date limite (qui ne se limitait pas qu’à une proposition économique), mais il n’y a pas eu de réponse de la part des propriétaires.

Il y a également eu des négociations le 1er décembre, mais celles-ci n’ont duré que sept minutes. Difficile de s’entendre sur un contrat de travail en moins de 10 minutes, vous en conviendrez.

Dans la proposition des joueurs, on voit sans surprise qu’on veut un nouveau système pour gérer les années de contrôle et la période d’autonomie des joueurs, mais on note aussi qu’ils sont ouverts à ajouter de la publicité sur les uniformes pour engendrer plus d’argent.

Ça, à ma connaissance, c’est quelque chose de nouveau, et quand on voit les autres ligues se lancer dans ce chemin, l’ouverture des joueurs laisse présager que ce sera le cas pour la MLB éventuellement.

On verra donc à quel moment le conflit de travail se réglera, mais en ce moment, on peut surtout se demander à quel moment les propriétaires déposeront une offre. Ça aussi, je pense que ça viendra après le Bye Bye 2021.

Félix Forget

Voir tous les articles