Malgré les défaites, Aaron Boone ne compte pas changer son approche

Publié le 22 octobre 2022

Je ne crois pas avoir besoin de vous dire que les Yankees sont dans une position un brin précaire à l’heure actuelle. Actuellement en retard 0-2 dans leur série face aux Astros, les Bombardiers du Bronx sont de retour à la maison ce soir, et avec Gerrit Cole sur la butte, ça semble être un match qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre.

Or, depuis le début de la série, ce qui fait le plus défaut aux Yankees, c’est leur grand nombre de retraits au bâton. Ce n’est pas forcément une surprise considérant le fait que l’attaque est axée sur la puissance, mais le manque de balance fait mal aux Yankees en ce moment.

Oui, des gars comme Andrew Benintendi et D.J. LeMahieu ne seraient pas de trop en ce moment, mais bon.

Néanmoins, Aaron Boone a été clair : il ne veut pas que ses gars changent leur approche au bâton. Après tout, c’est ce qui les a amenés jusqu’ici et ils n’ont pas vraiment le temps de tout changer aussi rapidement.

En fait, mis à part Harrison Bader et Anthony Rizzo, à peu près tous les frappeurs des Yankees tournent au ralenti. Des gars comme Aaron Judge et Giancarlo Stanton doivent se lever, évidemment, mais ça en prendra plus.

Présentement, parmi les nombreux trous noirs au sein de l’alignement, il y a Josh Donaldson, qui a complètement perdu ses repères au bâton. Ceci dit, Boone n’a quand même pas l’intention d’envoyer le vétéran sur le banc.

Et comme de fait, Donaldson est dans l’alignement du jour, mais il a cependant été relégué au septième rang. On note d’ailleurs que l’alignement a été grandement modifié en vue du match #3.

D’ailleurs, pour les Astros, Trey Mancini et Christian Vazquez feront leur entrée dans la série ce soir.

Mais clairement, le fait de voir Donaldson (et Matt Carpenter, qui ne fait absolument rien depuis son retour au jeu) dans l’alignement malgré ses déboires démontre que les Yankees ont l’intention de vivre ou de mourir avec leurs vétérans (et leur approche). On croit donc que les gars pourront se lever alors que la pression est désormais sur eux.

Voyons voir si la décision sera la bonne, donc.

Félix Forget

Voir tous les articles