Mike Clevinger pensait mourir lors d’un récent vol d’avion

Publié le 30 avril 2022

Prendre l’avion peut s’avérer comme étant épeurant pour certains. En fait, il y a même un terme spécifique décrivant ceci : l’aérophobie.

Et n’importe quelle personne ayant vécu la même chose que Mike Clevinger pourrait commencer à avoir peur de prendre l’avion.

Pour mettre en contexte, le lanceur des Padres devait décoller de Phoenix pour se diriger à El Paso, au Texas, où il allait effectuer un autre départ dans sa phase de réhabilitation.

Notons que Clevinger n’a toujours pas disputé de match cette année en raison d’une blessure au genou.

Ceci dit, le vol ne s’est pas nécessairement déroulé comme prévu. Je vous laisse lire la citation qui suit pour vous donner une petite idée.

Nous étions à environ 30 000 pieds d’altitude, la lumière s’allume pour se déplacer dans la cabine. Puis, nous commençons à plonger du nez durement, et la pression de l’air chute dans la cabine. La climatisation s’éteint. Le capitaine continue de crier : « les masques à oxygène descendent! Mettez vos masques à oxygène! Mettez vos masques à oxygène! »

J’avais l’estomac dans la gorge pendant 25, 30 secondes. Je pensais que nous allions juste nous écraser au sol pour mourir.

Mike Clevinger

L’avion a finalement atterri à Tucson, en Arizona, après une trentaine de minutes de vol à très basse altitude.

Ouf. Et moi qui prends l’avion dans deux jours pour me diriger en Jamaïque!

Sur une note plus sérieuse, la scène décrite par Clevinger ressemble drôlement à un film d’horreur. Pourriez-vous imaginer les émotions rattachées à tout ça?

Personnellement, je n’ose même pas y penser quelques secondes.

Au final, Clevinger et tous les autres passagers de l’avion ont été chanceux d’atterrir sains et saufs à Tucson. Un drame a été évité… et tout le monde en est content.

Marc-Olivier Cook

Voir tous les articles