Nouveau stade à Montréal : Stephen Bronfman veut qu'il serve 12 mois par année

Publié le 14 décembre 2021

Hier, on apprenait que Valérie Plante et le Groupe Baseball Montréal avaient prévu de se rencontrer aujourd’hui. Cela a finalement eu lieu ce matin.

Comment cela s’est-il passé? Bien. Stephen Bronfman et la mairesse de Montréal ont discuté du projet et ont mis à jour les attentes de tout le monde dans le dossier.

https://twitter.com/TVASports/status/1470801656564654080

L’homme en charge de ramener le baseball a notamment parlé de son projet de stade. À ses yeux, il voit ça comme un projet qui aidera Montréal 12 mois par année.

Ainsi, ça permettrait de justifier la construction d’un stade qui ne « servirait que pour une demi-saison » de baseball.

Ce n’est pas juste un stade de baseball, c’est un centre communautaire pour Montréal. Ça va être actif 12 mois par année, on parle de quelque chose de magnifique qui manque à Montréal.

Ça va apporter un plus à notre ville qu’on aime tellement.

– Stephen Bronfman

Il veut donc réanimer un quartier et expliquer son plan dans une conférence de presse en 2022. Cela va permettre de mieux expliquer son plan.

C’est donc un Stephen Bronfman optimiste qui a rencontré les médias suite à sa rencontre.

https://twitter.com/LaPresse_Sports/status/1470801774122389509

Dans son plan, Stephen Bronfman prévoit donc présenter le projet à la population afin de convaincre les sceptiques. Il veut faire preuve de transparence pour bien expliquer le projet.

Il veut sans doute créer le même effet que cela a sur lui, soit lui tirer les larmes en voyant la maquette du projet.

https://twitter.com/985Sports/status/1470820341945716739

L’homme d’affaires a de grands plans pour Montréal et il doit avoir l’appui de la mairesse. Valérie Plante ne s’oppose pas au projet.

Ceci dit, deux choses sont claires : Montréal n’est pas le promoteur du projet et l’argent public des Montréalais et des Montréalaises ne sera pas investi pour construire un stade.

https://twitter.com/alexandrepratt/status/1470806949818216450

Il reste encore du travail à faire, mais dans les bonnes conditions, Valérie Plante est prête à supporter un projet contre lequel elle ne s’oppose pas.

La conférence de presse des prochains mois nous en dira long.

Charles-Alexis Brisebois

Voir tous les articles