Plusieurs jeunes sélectionnés au prochain repêchage sont liés au passé

Publié le 27 février 2022

Au risque de vous donner un coup de vieux ce matin, plusieurs fils d’anciens joueurs des Majeures seront les têtes d’affiche du prochain repêchage amateur.

Si l’an passé, c’est le fils d’Al Leiter (Jack) qui a retenu l’attention tout au long de la saison, d’autres noms s’ajouteront cette année au palmarès des duos père-fils.

Au tout premier rang des projections, Druw Jones, le fils de l’ancien joueur étoile des Braves d’Atlanta, Andruw Jones. Le jeune voltigeur de centre, qui tout comme Leiter sera un gradué de Vanderbilt, est un joueur défensif hors pair dont la puissance au bâton pourrait émerger au fil du temps. Notons qu’il peut aussi évoluer à l’arrêt-court.


Au douzième rang vient le fils de Matt Holliday, Jackson Holliday. Ce joueur d’arrêt-court possède des habilités au-delà de la moyenne et il devrait briller dans l’uniforme des Cowboys d’Oklahoma State. Son père, qui a joué 15 saisons principalement aux Colorado et à St-Louis, assiste bénévolement son frère Josh dans un rôle d’entraîneur. Le jeune est entre bonnes mains.

Celui qui patrouillera le champ centre avec l’équipe de l’Université d’état de la Louisiane (LSU), Justin Crawford, est le fils de l’ancien voltigeur des Rays, des Red Sox et des Dodgers, Carl. Selon l’expert Kiley McDaniel (ESPN), le jeune Crawford devrait partir au 27e rang en 2022.

Le fils de C.C. Sabathia, Carsten, devrait aussi retenir l’attention des recruteurs de plusieurs équipes du baseball majeur. Le longiligne gamin poursuivra sa carrière à l’Université Georgia Tech. Il peut jouer aux deux extrémités du losange. Rappelons que son père, reconnu pour ses prises de position controversées, a porté l’uniforme de Cleveland, des Yankees et très brièvement des Brewers.

Selon McDaniel, la cuvée 2022 sera bonne en joueurs de position, mais manquera de lustre en ce qui a trait aux lanceurs.

Chose certaine, elle retiendra l’attention des amateurs pour les raisons que nous venons d’énumérer. Est-ce que les Blue Jays, qui ont plusieurs fils d’anciens joueurs, iront en chercher un?

Si LeBron James est capable d’attendre la venue de son fils avec une équipe de la NBA afin d’évoluer une saison en sa compagnie, ne gagez pas sur un retour des Jones, Holliday, Crawford et Sabathia pour autant.

Pascal Harvey

Voir tous les articles