Portrait 2022 : Twins du Minnesota

Publié le 29 mars 2022

Maintenant que l’arrêt de travail est derrière nous et que les équipes ont eu le temps de s’améliorer en vue de la saison 2022, il est temps de préparer la prochaine saison du baseball majeur en analysant les forces et les faiblesses des différentes formations.

Au menu aujourd’hui : les Twins du Minnesota.

Après quelques années à être l’une des bonnes formations de la Ligue américaine, les Twins du Minnesota ont implosé lors de la campagne 2021. Blessures importantes, rotation déficiente et une trop grande dépendance aux circuits ont coulé les Twins jusqu’au bas fond de leur division.

Or, l’état-major ne souhaite pas rester trop longtemps en queue de peloton, surtout que la centrale de l’Américaine constitue l’une des divisions les plus faibles de la MLB.

Ajouts et départs

Lorsque le marché des agents libres s’est réouvert après la conclusion du conflit de travail, les partisans des Twins se sont questionnés sur les intentions de leur équipe lorsqu’elle a transigé le receveur Mitch Garver aux Rangers du Texas pour Isiah Kiner-Falefa et Ronny Henriquez.

Finalement, Kiner-Falefa a immédiatement refait ses valises, en compagnie de Josh Donaldson et de Ben Rortvedt, pour enfiler l’uniforme des Yankees de New York. En retour, le Minnesota a reçu Gary Sanchez et Gio Urshela.

Avec le contrat du Bringer of Rain débarrassé, les Twins ont possiblement sorti LA balle courbe de la saison morte, en signant le joueur d’arrêt-court étoile, Carlos Correa, pour une durée de trois ans et d’une valeur de 105,3 M$. Sans compter que l’organisation a profité de la vente de feu des Reds de Cincinnati pour solidifier sa rotation en y incorporant le droitier Sonny Gray.

Ceux-ci ont continué leur magasinage du printemps en signant le lanceur Chris Archer. Un beau risque qui pourrait payer si l’ancien des Rays et des Pirates retrouve quelque peu ses repères.

Willians Astudillo, Alex Colome, Andrelton Simmons et Michael Pineda aussi quitté le club. Dylan Bundy a quant à lui signé au Minnesota.

Forces et faiblesses

Avec la venue de Correa, les Twins auront possiblement l’un des meilleurs milieu d’avant-champ des Majeures, eux qui ont déjà Jorge Polanco dans leur rang.

La puissance au bâton continuera d’être la principale identité du Minnesota. En espérant que Byron Buxton aura la chance de jouer une saison complète, sans se blesser sérieusement. Rappelons qu’il avait été sensationnel lors du mois d’avril 2021, lui qui frappait pour une moyenne de .427, huit circuits et un OPS de 1.363.

L’offensive est intéressante, mais la rotation demeure le principal point d’interrogation. Kenta Maeda devrait manquer la grande majorité de (voire complètement) la saison 2022 après une opération Tommy John.

Gray et Archer représentent des candidats intéressants pour reprendre la charge de travail, mais on parle quand même d’une équipe qui avait la cinquième pire moyenne de points mérités de la MLB (4,83). Ça risque de demander un peu plus pour revenir dans le haut du classement de cette catégorie.

À quoi s’attendre en 2022?

Les Twins représentent une formation difficile à évaluer. À part peut-être les White Sox de Chicago, qui représentent les grands favoris dans cette division, la deuxième place est très possible pour 2022.

Avec le format des éliminatoires qui passe de 10 à 12 équipes, le contexte se prête bien à un faufilage parmi les wildcards. Toutefois, tout doit aller sur des roulettes et l’infirmerie doit être relativement épargnée pour que ça marche.

Je vois les Twins prendre le deuxième rang de la centrale de l’Américaine.

Pierre-Olivier Poulin

Voir tous les articles