Rays : Jeffrey Springs signe un contrat pouvant lui rapporter jusqu’à 65.75 M$

Publié le 25 janvier 2023

Je ne sais pas quelle mouche a piqué les Rays de Tampa Bay, mais on dirait que le club a de moins en moins peur de payer ses joueurs.

Et quand je dis ses joueurs, je parle aussi des agents libres. L’an passé, Freddie Freeman avait une offre de qualité sur sa table pour aller jouer à Tampa Bay.

Mais si on reste à Tampa, on peut parler de Wander Franco, qui gagne 182 M$ sur 11 ans. On peut parler de Tyler Glasnow, qui gagnera 25 M$ en 2024. On peut parler de Zach Eflin, qui a signé pour 40 M$ sur trois ans il y a quelques semaines.

Et on doit ajouter le nom de Jeffrey Springs.

Le lanceur, qui est un partant depuis un an seulement, a vu les Rays lui soumettre une offre de 31 M$ en argent garanti pour les quatre prochaines années. Il a de la misère à y croire, d’ailleurs.

Le club lui achète deux années d’arbitrage et deux années d’autonomie. Voici les montants par année qui lui sont assurés.

En 2027, une option (d’équipe) de 15 M$ est incluse dans le contrat. Elle comprend un rachat de 750 000$ au besoin.

Mais avec les bonis de manches lancées et des bonis s’il est dans la course au Cy Young, le lanceur pourrait gagner jusqu’à 65.75 M$ au cours des cinq prochaines années.

Le club a sorti son argent, clairement.

Il est fou de penser que l’ancien releveur des Rangers et des Red Sox (il avait été inutile à Boston en 2020) est devenu, à Tampa, un lanceur partant digne de ce nom.

Je ne sais pas quel est le secret du club avec les artilleurs, mais ça fonctionne.

En 135.1 manches l’an passé, il a maintenu une MPM de 2.46. 25 de ses 33 sorties ont été comme partant au sein d’une bonne rotation. C’était son retour en force.

Et en 2023, avec Shane McClanahan, Drew Rasmussen, Tyler Glasnow, Zach Eflin et Jeffrey Springs, le club n’aura pas à avoir peur de personne.

Sans parler du fait que la relève, comme d’habitude, sera dominante. Chapeau aux Rays. Vraiment.

Charles-Alexis Brisebois

Voir tous les articles