Stephen Bronfman : « On n'a pas de plan B »

Publié le 20 janvier 2022

Le projet de garde partagée de baseball est, comme vous le savez, mort. La MLB a décidé de mettre la hache dans le projet de garde partagée.

À Tampa, on se dit dévasté, mais pas autant qu’à Montréal – évidemment.

Proprio des Rays : « Les gens de Montréal sont plus dévastés que moi »
Stuart Sternberg ne planifie pas vendre les Rays ni considérer une relocalisation.

Stephen Bronfman a été appelé à commenter la situation et quand il a pris la parole, on sentait vraiment qu’il mettait fin au projet en remerciant tout le monde.

Quand il a appris la nouvelle, celui l’a jeté par terre, donc.

Ce chapitre est clos. – Stephen Bronfman

Questionné à savoir si c’était vraiment la fin, M. Bronfman a affirmé qu’il allait prendre une pause, mais que pour l’instant, on ne peut pas dire que c’est fini à jamais.

Il n’avait pas de plan B derrière la garde partagée, donc.


Peut-être que le jour où la pandémie sera derrière nous et que le projet des Rays ne fonctionneront pas, M. Bronfman sera de retour dans le portrait.

Il n’a pas non plus de raisons exactes qui expliquent la fin du projet. Il affirme que de se faire dire non après des années de oui, ça fait mal et même si son ton était enjoué, il a clairement mal – comme nous tous.


Les données accumulées dans le dossier pourraient servir un jour, mais pas tout de suite. Le projet ira sur les tablettes.

Même chose, sans doute, pour le projet du stade.

Montréal était tenu en haute estime par les Rays. Est-ce que cela va payer un jouer?  Qui sait.

Mais pour l’instant, le projet en prend pour son rhume. Vraiment.

Charles-Alexis Brisebois

Voir tous les articles