Temple de la renommée : Alex Rodriguez serait profondément attristé d’être écarté

Publié le 7 avril 2022

Avec seulement 34.3 % de votes favorables à son intronisation au Temple de la renommée lors du dernier tour de sondes des médias, Alex Rodriguez est passé très loin d’obtenir le seuil minimal des 75 % d’avis favorables. Et il ne le prend pas nécessairement bien.

Dans une discussion Zoom avec plusieurs journalistes de la MLB, la légende des Yankees de New York a avoué juger qu’il mérite une place à Cooperstown. Après 22 ans dans la MLB, le frappeur en puissance a raflé de nombreuses récompenses. Mais son image est ternie par l’utilisation de drogues de performance.

« Je serais terriblement déçu si je n’étais pas accepté. »

– Alex Rodriguez, au sujet du Temple de la renommée

Soyons francs : Barry Bonds et Roger Clemens, deux figures de ce scandale dans la MLB, n’ont pas réussi à se tailler une place aux yeux des journalistes. Il serait donc fort étonnant que Rodriguez, qui a été suspendu toute la saison 2014 après avoir reconnu avoir utilisé des drogues de performance lorsqu’il jouait pour les Rangers du Texas entre 2001 et 2003.

«Si je n’entre pas, je ne blâme personne sauf moi-même. Mais je vais certainement me faire un devoir – et je l’ai fait jusqu’à présent – de rester en dehors de ça, de jouer droit et de laisser les jetons tomber là où ils tombent. »

– Alex Rodriguez

En 12 ans chez les Yankees, sept ans avec les Mariners et trois chez les Rangers, pour une carrière qui aura duré de 1994 et 2016, Alex Rodriguez a récolté 14 présences au Match des étoiles, trois titres de MVP, 10 Bâtons d’argent et deux Gants dorés.

Il pourrait toutefois ne pas terminer son parcours baseball avec une mention parmi les grands du sport à Cooperstown pour le prouver.

William Thériault

Voir tous les articles