Voici pourquoi Juan Soto a refusé une offre de 350 millions de dollars

Publié le 17 février 2022

Hier, la nouvelle a vraiment fait jaser : Juan Soto a refusé un contrat de 350 M$ de la part des Nationals de Washington.

Pourquoi? Parce qu’il juge mériter plus que ça et parce qu’il sait qu’il sera en mesure d’obtenir plus.


Depuis, les critiques sont vives, mais il faut comprendre qu’il a fait preuve de transparence – en dévoilant l’offre – et que c’est tout à son honneur.

Prenons pour acquis que Mike Trout, qui ne s’est pas ouvert sur son processus de négociations avec les Angels, a sans doute refusé une offre dans les mêmes eaux avant de signer son contrat actuel. Permettez-moi de douter que dès le premier jour de négociations, les Angels ont déposé une offre de 426.5 M$…

Est-ce que les montants dont on parle sont énormes? Évidemment. Ceci dit, c’est le marché du monde du baseball en raison des revenus et les joueurs (comme on peut le voir avec l’arrêt de travail) ne veulent pas se faire marcher sur les pieds.

Se faire payer sa juste valeur, c’est surtout une question de principe pour ne pas voir les patrons s’en mettre plein les poches sur le dos des joueurs.


Mais pourquoi pense-t-il valoir plus? La réponse est simple : parce qu’il faut diviser le contrat en deux.

Sur les 13 ans que les Nationals lui offraient, 10 étaient des années d’autonomie. Afin de trouver la vraie valeur de ces années-là, il faut prédire combien d’argent il gagnera d’ici trois ans, soit lors de ses années d’arbitrage.

Les projections le voient gagner 70 M$ d’ici trois ans en arbitrage (dont 30 M$ la dernière année), ce qui fait en sorte que les Nationals lui ont offert 10 ans et 280 M$ pour ses 10 années d’autonomie.

À 28 M$ par année, ce n’est pas assez et c’est moins que ce qu’il gagnerait à sa dernière année d’arbitrage. C’est un non d’avance.


En comparaison, Fernando Tatis Jr. gagnera 34 M$ dans ses années avant l’autonomie et lors de ses 10 années suivant l’autonomie, l’énorme contrat qu’il a signé avec les Padres lui assure 306 M$. C’est beaucoup plus que les 280 M$ de Soto, n’est-ce pas?

Il faut donc regarder plus loin que les simples chiffres et se rendre compte que le contrat proposé à Soto, même s’il est moins long et plus lucratif que celui de l’arrêt-court des Padres, est moins intéressant quand on l’analyse.

Oui, établir sa valeur en arbitrage est TRÈS important et Soto le prouve. Sa valeur en arbitrage est plus élevée que celle de Tatis Jr. et il va gagner plus que lui par la suite. Surtout avec Scott Boras comme agent.

À partir de maintenant, quel est le plan? Suivre ses années d’arbitrage et aller établir sa valeur sur le marché de l’autonomie… là où il sera plus que convoité.


Les Nationals, s’ils veulent le garder, devront vraiment commencer à négocier avec lui. Ils ont perdu Bryce Harper et Max Scherzer aux mains de rivaux de division notamment pour se garder de l’argent pour Soto.

Ils ne peuvent pas se permettre de le voir signer avec les Mets, par exemple.



Je m’attends à le voir signer un contrat d’au moins 450 M$ et il est très possible de le voir taper le demi-milliard de bidous. Son but est de rester à Washington, là où il a gagné la Série mondiale… mais le club (qui reconstruit) devra faire son bout de chemin.

Le dossier était déjà excitant à suivre, mais il vient de le devenir encore plus.

Charles-Alexis Brisebois

Voir tous les articles